Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le site cerf-volant de la FFVL

Handicare en IME à Marseille

18 Octobre 2011, 16:44pm

Publié par ffvl.cerfvolant

Le projet Handicar 2011 a été  réalisé en partenariat avec la ville de Marseille (service aux personnes handicapées) , la FFVL (commission Handicar), l'association cerf-voliste OK Mistral (34), la structure école EFCV  Ecoléole et l'IME "Vert Pré" de Marseille. Cette initiative avait pour but de  permettre à des enfants déficients intellectuels et moteurs d'être associés à un projet créatif valorisé sur le thème de l'air, du vent et des cerfs-volants.

IMG_3951La production des travaux créatifs a permis une installation scénographique dans le cadre de la fête du vent de Marseille (200 invités internationaux et 30 000 spectateurs et visiteurs). Les enfants et leurs accompagnateurs ont directement participé à la présentation de leurs créations aéolistes (jardins éoliens) et cerfs-volistes lors de ce festival.

L’encadrement technique était assuré par un moniteur fédéral breveté (BPJEPS), une initiatrice fédérale ayant des compétences en arts plastiques. L'encadrement éducatif était assuré par deux éducateurs spécialisés et les accompagnateurs des groupes d'autres IME Marseillais impliqués dans le projet.

Ce projet a impliqué 81 enfants de 12 à 16 ans (trisomie, psychotique et autiste)

Une démarche créative:

Transformer, peindre et assembler les éléments d'un décor éolien destiné à réaliser un fond de scène pour toutes les manifestations protocolaires et les productions artistiques de la manifestation cerf-voliste.

Une démarche d'intégration:

Proposer aux enfants l'appropriation d'un cerf-volant pré construit à personnaliser en vue de le présenter statiquement et en vol lors des cérémonies de la fête du vent de Marseille 2011. cette démarche parrainée par la commission Hand'Icare de la Fédération Française de vol Libre permettra d'obtenir les outils et moyens techniques et matériel de ce second volet du projet : 30 cerfs-volants de type Delta monofil  de 1m60 d'envergure et 40 licences fédérales permettant aux enfants d'être intégrés dans un projet éducatif et sportif.IMG_4125

Réalisation du projet et productions.

C'est autour d'un grand moulin servant de support à la thématique créative que les enfants ont organisé l'implantation de leurs productions:

Réalisation de 30 moulins en toile avec leurs supports "land'art" réalisés à partir de bois flottés récoltés dans le delta du Rhône.

Réalisation de 20 structures bannières surmontées d'éléments de musique éolienne. Travaux graphiques au moyen de pochoirs.

Réalisation de 50 architectures textiles lycra (méthodes Jackson Pollock et fauvisme: peinture projetée) destinées aux fonds de scène.

Réalisation de 15 koinobories (anémoscopes poissons d'inspiration nipponne).

Réalisation de 20 cerfs-volants de type delta monofils de 160cm d'envergure.

Organisation

La préparation des ateliers , des matériaux et des outillages spécifiques a nécessité 15 jours de travail en amont du projet.

Les ateliers se sont organisés dans une structure externe de l'IME Vert Pré de Marseille, "La FABRIK". Un espace de 150 m2 et une résidence d'artistes ont été mis à la disposition du projet et des intervenants.

Les productions se sont déroulées sur 5 jours d'atelier et 4 journées de mise en œuvre et de présentation avec les acteurs du projet.

IMG_3886Quelques chiffes:

81 enfants impliqués

16 intervenants, éducateurs et accompagnateurs

150 kg de matériel transformé

100 m2 de tissu utilisé

15 kg de peintures

20 cerfs-volants

120 heures de préparation

150 heures d'activités cumulées (participants)

60 heures d'activités de plein air et d'expérimentations sur l'IME et sur la fête du ventIMG_3688

30 heures de montage et de démontage sur site

15 heures de gestion administrative et pédagogique

Bilan éducatif et pédagogique

Si pour les intervenants créatifs l'expérience du handicap représente un challenge humain et technique , les retours des bilans éducatifs et pédagogiques à prendre en compte reviennent aux professionnels du handicap qui ont participé au projet.

Les publics intégrés dans cette démarche sont très particuliers pour toutes personnes n'ayant pas reçu de formation spécifique pour encadrer ce type de public.

L'originalité de la démarche, encouragée par la commission Handicare de la Fédération de Vol Libre, fut d'associer des enfants déficients intellectuels au projet cerf-voliste et aéoliste. Dans le cadre fédéral  il est plus "évident" de travailler avec des public handicapés moteur. La déficience intellectuelle qui  ne se voit pas toujours , physiquement, au premier abord, déstabilise toujours l'interlocuteur étranger au milieu éducatif . Le Handicap intellectuel dérange par sa différence de la perception de l'environnement et de la relation aux autres et au monde. C'est l'autre (nous) qui doit entrer dans l'univers de l'enfant ou de l'adulte handicapé, si la démarche entreprise (artistique, ludique ou sportive)  n'est ni structurée ni généreuse, je rejet est immédiat et le projet sera en échec.

Selon les critères des encadrants éducatifs ce projet futt un réel succès pour les raisons suivantes:

  • · Aucun comportement de rejet de la part des 81 participants
  • · Des réactions cognitives et comportementales positives de la part de plusieurs enfants autistes (situation exceptionnelle selon les éducateurs).
  • · Un projet qualifié d'ambitieux, abouti et présenté publiquement.
  • · Un nouveau support ludique et éducatif "le cerf-volant" expérimenté et intégré dans la structure éducative.
  • · Une implication des enfants e n qualité d'acteurs, sur une manifestation  événementielle.
  • · Une réelle intégration du projet et des enfants dans le cadre d'un événement avec le contact avec  un public, les élus, les organisateurs et les créateurs .
  • · Des retours particulièrement positifs des enfants qui se sont traduit au niveau comportemental par de l'enthousiasme, de l'empathie et de l'apaisement pour certains enfants et l'acceptation IMG_4078du cont a ct par plutieurs enfants autistes.

En conclusion 

Le succès d' un tel projet est assurément collectif, les partenariats institutionnels mais aussi l'implication des acteurs associatifs, artistiques et éducatifs dépassent le cadre formel du projet.

 Sans passion,  sans une démarche généreuse et humaniste, ce type de projet ne pourrait aboutir. Au delà des productions remarquables c'est la qualité de la relation qui domine dans ce bilan.

Le jugement , la perseption, les réactions de l'enfant handicapé sont souvent sans appel dans les actions et les projets qui lui sont proposés. Ici l'attention, l'assiduité, l'enthousiasme et...le bonheur, manifestés sans appréhensions ni retenues par ce public si particulier, sont une preuve qu'une autre relation au handicap est possible.

Nous sortons plus riche humainement et plus forts de cette expérience difficile, mais , exaltante


MT.

 

IMG_4129

Commenter cet article