Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le site cerf-volant de la FFVL

VOLER EN TOUTE SECURITE

24 Novembre 2010, 22:15pm

Publié par ffvl.cerfvolant

gaston.jpg

 

COMMENT CHOISIR SON SITE DE VOL 

  

Connaitre tous les pièges avant de déballer ses lignes et son cerf-volant: 

 

Terrains accidentés = risques de chutes, de blessures et d'entorses des chevilles et des genoux… 

 

Terrain sablonneux et mou = fatigue, ralentissement des déplacements, manque de fiabilité des points d'ancrages 

 

Plages et sites balnéaires = objets coupants enfouis, coquillages, seringues, risques de coupures dans une pratique cerf-voliste pieds nus, zones inondables (marées) 

 

Terrains non sécurisés (pratique sauvage) :  dangers de l'environnement (plans d'eau et rivières, ravins et pentes abruptes, troupeaux…). 

 

Terrain  en milieu urbain = dangers des lignes électriques, de la circulation ferroviaire, fluviale et maritime, automobile et aérienne 

 

Terrains en aérologie complexe = perte de contrôle du cerf-volant, effet venturi,  variations brutales du vent (sites montagneux ou urbains avec présence d'immeubles).

 

 


gaston2.jpg

 

LE CIVISME CERF-VOLISTE


Ce qu'il ne faut pas faire :


Non-respect de l'environnement humain et industriel, incompatibilité avec d'autres pratiques, gêne des usagers habituels du site, non-respect des règles de courtoisie à l'égard du ou des premiers usagers du site...


Les problèmes à éviter


Risques de nuisances et risques corporels supportés par les autres. Risques de réactions agressives, de plaintes et d'interdictions supportées par le cerf-voliste mis en cause mais aussi par l'ensemble des pratiquants qui eux se comportaient bien (sanctions collectives pour le comportement individualiste d'un individu).


Les comportements pollueurs


Perturbation des activités pastorales,  piétinement des zones protégées et des plantations, abandon de matériaux polluants et dangereux (carbone et fibres composites), blessure des plantations utilisées sans protections comme points d'ancrage, pollution sonore avec risques pour la faune (nidation des migrateurs, perturbation des espèces protégées dans les réserves et parcs nationaux, NATURA 2000),


Risques de poursuites pénales et d'interdictions collectives de l'activité.

 


 

Commenter cet article